L'édito du président


Chers amis,

C'est avec beaucoup de fierté et de détermination que nous avons élaboré, en citoyen passionné et engagé, ce brevet fondamental pour l'avenir des nations digitales, modernes et responsables : l'identité numérique NON COERCITIVE à forte valeur probante. Nous avons publié ce brevet le 26 août 2021 après 5 Années.Homme intenses de recherche et developpement sur la blockchain. En effet, les stratégies de blockchain existante (PoW / PoS) étant bien trop consommatrice en ressources, nous avons du developper nos proprse algorithmes infiniement plus sobre.

Nous attirons humblement l'attention de chacune et chacun sur la grande nocivité du digitale d'aujourd'hui qui nous mène subrepticement et à l'aveugle vers un totalitarisme à plusieurs niveaux. La dictature digitale est un trou noir duquel on ne reviendra pas.

Pourtant la numérisation des services à la personne peut être véritablement sécurisée et porteuse de confiance. Comme toute science, elle n'est ni bonne, ni mauvaise. Il peut incarner une capacité forte de protection qui protège notre intimité digitale l'intégrité de nos données, tout en étant faciles à partager ou utiliser.

Des choix politiques s’imposent.
Dans la Cité, le citoyen est soumis à des questions de société sur lesquelles il s’exprime en conscience. Concernant le
« digital sociétal » le citoyen devra effectuer un choix entre deux directions parfaitement irréconciliables :

1°) Se soumettre à une identification active dans l’espace public relayé par 30 millions de caméras. C’est le crédit social chinois qui arrive en France. Projet simpliste, servile et mortifère réfléchi pour les intérêts d'une minorité au pouvoir.

2°) Maîtriser pleinement et entièrement ses données personnelles selon les principes du RGPD tels que nous les connaissons aujourd’hui en restant en plus maître de leur partage. C’est le projet de Terradoxa de sacraliser les droits digitaux dans la constitution. Pour cela, il nous faut une identité numérique unique à forte valeur probante, non coercitive.

Notre conscience nous intime de permettre au système démocratique de se défendre contre toute forme d'autorité arbitraire et dictatoriale qui elles, appliqueront sans trembler, le crédit social. Alors qu'en tout début de crise du Covid-19, nous découvrions, éberlués, une Chine capable de monter un hôpital de campagne en 3 jours, nous ne parvenions même pas, en France, à produire un bout de tissu pour mettre devant la bouche, en huit mois.
Pourquoi cette France d'hier ferait-elle encore exception alors qu'elle emprunte le chemin de la restriction des droits, pour toutes les bonnes raisons dont l'enfer est pavé, teintée d'incertitudes et d'incohérences. NOTRE LIBERTÉ N'EST PAS NÉGOCIABLE.

Nous sommes en mesure d’apporter la meilleure probité juridique au monde avec ce brevet rédigé avec l'accompagnement de Novagraaf International SA. Cette probité est un moteur de CONFIANCE puissant. Ces 4 dernières années nous en ont appris aussi beaucoup sur le Peuple que nous sommes devenus, à la fois rude en conviction et fragile en droits alors que nous sommes réputés être le pays de la loi. Notre pacte de droit constitutionnel en droit positif n'est pas négociable. Nous en héritons et devons le transmettre intact, aux générations futures.

Les grands bénéficiaires sont « les citoyens qui veulent vivre ensembles et libres », qui entendent défendre leurs droits. Les grands bénéficiaires sont aussi les entreprises qui grâce à Terradoxa, va pourvoir diminuer le temps de transformation client lié au vérification d'identité et leur très mauvaise gestion actuelle.



Emmanuel PESENTI
Président de TERRADOXA SAS